Fleur Guérin et Ugo Borao

digitime iesa multimédia

La dimension collaborative est essentielle dans notre travail.

Présentation

Interview Fleur Guérin, Directrice Artistique et Réalisatrice et Ugo Borao, Responsable communication, collections et partenariats chez Hermès - Digitime

    Voir tous les témoignages

    Pouvez-vous vous présenter Fleur Guérin ? Pourquoi avoir fait le choix d'être indépendante ? Et depuis combien de temps travaillez-vous avec Ugo Borao ?

    Je m'appelle Fleur Guérin, je suis Directrice Artistique et Réalisatrice. J'ai travaillé plus de 9 ans dans une agence de communication qui s'appelle AMPM. 9 ans c'est beaucoup et je me suis dit que c'était le bon moment pour devenir indépendante. Cela fait 2 ans maintenant et je me suis spécialisée particulièrement dans la vidéo, l'animation plus que dans le graphisme. Aujourd'hui, je me considère comme motion designer et réalisatrice et moins graphiste et typographe.

     

    Pouvez-vous vous présenter Ugo Borao ?

    Je m'appelle Ugo Borao, je travaille au sein de la maison Hermès dans le département Équitation (qui est le premier métier de la maison). Je suis Responsable communication, collections et partenariats. Je gère toute la partie communication pour le métier à la fois sur la production de contenus, la stratégie d'activation et également la dimension presse. Et enfin sur la partie collection, je gère le developpement produit. Je travaille avec Fleur sur la production de contenus depuis 2014.

     

    En quoi le support vidéo est-il indispensable pour la stratégie de communication de la marque Hermès ?

    Ugo : Pour nous, au sein de notre métier, le support vidéo est extremement important parce qu'il a permis de redonner ses lettres de noblesse à la selle Hermès. Depuis 2010, nous sommes dans une stratégie de relance vis à vis de ce métier. Pour faire en sorte que la selle Hermès soit considérée comme un produit technique avec une vraie légitimité sportive. Le contenu vidéo nous a permis de communiquer très largement et par différents biais, de façon différente pour faire en sorte que cette légitimité sportive soit vraiment retranscrite à l'image. Et que les personnes aient une parfaite visibilité de ce qu'est l'Équitation chez Hermès aujourd'hui.

     

    Quels ont été les projets sur lesquels vous avez travaillé avec Ugo Borao ?

    Fleur : Je travaille pour tous les départements de la maison Hermès, beaucoup pour l'Équitation avec Ugo mais aussi pour la maroquinerie, la soie la maison. On a fait un peu de tout en agence: de la photo, de la vidéo, de l'illustration, de l'image fixe, du jeu intéractif. Avec Ugo, principalement nous avons conçu des vidéos, des reportages sur des cavaliers et des films plus produits pour mettre en valeur leurs produits. Et nous avons aussi réalisés des films institutionnels qui mettent en valeur les différentes qualités de l'univers d'Hermès.

    Qu'avez-vous souhaité donner comme message et quels conseils avez-vous donnés à nos étudiants ?

    Fleur : Je trouvais ça intéressant que les étudiants soient confrontés à un cas concret d'une relation client-directeur artistique. Que les deux parties puissent leur faire face: l'annonceur et le créatif. Je pense que c'est interessant d'avoir une vision sur la communication qui a pu s'établir entre nous au fil des années et d'en savoir plus sur les systèmes de validation, sur les process de production d'un projet. Voilà c'était l'ambition !

    Et comme le dit Ugo, l'important c'est d'arriver à rendre plus fluide toutes les étapes de conception d'un projet. Toute la communication est facilitée lorsque l'on travaille avec la même personne depuis longtemps. Il faut donc créer cette relation de confiance très vite.

    Ugo : Oui, et je pense que ce qui est extrêmement important c'est d'être capable de communiquer à nos étudiants qu'un des facteurs clefs de réussite dans la production de contenus puis après chez nous (client) dans son utilisation et d'essayer de mettre en place un système collaboratif extrêmement important et resséré entre l'agence de création la société de production et le client final que je represente. Je pense qu'il est important de comprendre que cette dimension collaborative doit est forte. Elle est essentielle. D'abord, pour la réussite du projet mais aussi pour être capable d'instaurer une vraie pérénité dans la relation. On a pu le montrer il y a des sujets techniques, et il est important pour les maisons comme Hermès d'être capable de briefer des agences et qu'elles soient capables de s'impregner de ces univers qui parfois sont difficiles. Le fait de créer une relation très forte et d'être capable de travailler de façon simple et efficace, cela rassure côté client et cela permet d'avancer avec des éléments moins développés (ex: brief).