Floreine Rodriguez

Floreine Rodriguez bachelor web

"Ouvrez des brèches dans l’univers"

Présentation

Étudiante en 1ère année Bachelor Web

    Bonjour Floreine, D'où viens-tu ? Quel enfant/adolescente étais-tu ?

    Je viens du bord de mer, sur la côte ouest, en dessous de Nantes (c’est plus évocateur que de dire que je viens de Vendée n’est-ce-pas). J’étais une enfant particulièrement curieuse et dynamique, multipliant les passions : danse, dessin, perles, musique, écriture, différents sports, bracelets brésiliens, jardinage… J’étais incapable de me focaliser sur une seule et même activité sur le long terme, ce qui amenait mes parents à me trouver quelque peu indécise. Une chose est sûre, je passais déjà beaucoup de temps sur l’iMac du salon, notamment pour m’amuser à mettre en page de manière originale les histoires et poèmes que j’écrivais.

    Pourquoi as-tu choisi d'intégrer l'IESA multimédia ?

    J’ai choisi d’intégrer l’IESA multimédia pour la polyvalence des disciplines enseignées, or il me semble qu’il s’agit d’un atout aux yeux des entreprises que d’être capable de s’adapter. De plus, j’ai été vraiment séduite par la professionnalisation du Bachelor Web, du fait de l’importance accordée au stage et à l’alternance. Le secteur du digital étant en constante évolution, avoir un pied en entreprise permet d’être plus alerte concernant les changements de méthode ou les nouvelles demandes du marché. Enfin, ce cursus permet à chacun de développer sa créativité et son univers.

    Quel est pour toi l'ADN de l'IESA multimédia ?

    L’ADN de cette école est pour moi avant tout la polyvalence : par la variété de ce que l’on y apprend, la diversité des profils (tant des élèves que des professeurs, ce qui permet des échanges enrichissants) et le droit à l’audace. En effet, la curiosité y est fortement encouragée, nourrissant la créativité et les idées de chacun, ce qui nous permet de donner à nos projets une direction unique.

    Ton univers en quelques mots

    J’ajoute toujours une touche de fantaisie à mes projets, à travers le choix des couleurs, les motifs floraux… Je joue sur les paradoxes, et m’inspire beaucoup de différents styles de musique, entre électro hypnotique, riffs puissants, jazz rêveur. Je souhaite vraiment transmettre dans chaque projet un fragment de ma personnalité.

    Comment se passe ta recherche de stage ? L'as-tu déjà trouvé ?

    Ma recherche de stage s’est très bien passée, puisque j’ai trouvé mon stage lors d’une session de job dating organisée par l’IESA multimédia, où nous rencontrons de nombreuses entreprises venues nous proposer des offres de stage ou d’alternance. Je vais donc passer six mois chez Quitoque, une startup du secteur de la foodtech qui crée des box contenant des recettes originales différentes chaque semaine, et surtout tous les ingrédients nécessaires à leur réalisation ; cela évite donc la corvée des courses. C’est tout à fait le type d’entreprise que je cherchais, ainsi qu’un cadre de travail agréable.

    Comment envisages-tu l'alternance qui débute en deuxième année ?

    L’alternance sera une nouvelle étape, une sorte de passerelle entre les études et le monde du travail. Je suis donc assez impatiente, d’autant plus qu’au terme de cette première année de Bachelor Web je sais désormais avec précision vers quel métier je souhaite m’orienter. En effet, j’aimerais devenir UX designer ou Webdesigner, et j’ai hâte de côtoyer des professionnels au contact desquels j’apprendrai tout autant qu’à l’école, tout en me rendant utile.

    Quel est ton rapport au temps et où t'imagines-tu dans quelques années ?

    J’ai beau voir la vie comme une succession d’étapes et de challenges, et être très impatiente concernant l’avenir, je ne me ferme aucune porte. Ainsi, peut-être que je travaillerai toujours dans une startup parisienne ou nantaise, à moins que je ne sois freelance en Nouvelle-Zélande. Je préfère voir au jour le jour, et donc ajuster le futur en fonction de ce qui me passionnera. Peut-être qu’au final je suis bien une personne indécise…

    Un conseil à donner aux futurs bacheliers ?

    Apprenez vos cartes de géographie. Plus sérieusement, donnez-vous les moyens de faire ce qui vous passionne, ayez l’audace de tenter. Restez déterminés, même si vos professeurs ou bien vos parents tentent de vous persuader de choisir une autre voie.

    Ton crédo dans la vie :

    "Ouvrez des brèches dans l’univers". Steve Jobs était avant tout un passionné qui allait au bout de ses idées, même si elles paraissaient totalement folles. Il n’avait pas peur de bousculer l’ordre des choses et était déterminé à rendre réelle sa vision de l'avenir, ce qui lui a permis à terme de révolutionner nos vies. Je suis convaincue de cela : la passion, la créativité, la détermination forge notre avenir.

    Voir tous les témoignages

    Découvrez les autres portraits

    Valentin Gresse Bachelor Web rentrée décalée
    Je suis un des Avengers de la Ligue des Créatifs, mon chef étant Elon Musk