Manon Pitte

manon pitte bachelor web

Ne laissez pas la difficulté vous faire peur et fuir.

Présentation

Etudiante en bachelor web 1ère année 2017/2018

    1/ Bonjour Manon, D'où viens-tu ? Quel enfant/adolescente étais-tu ?

    Je viens du sud de la Seine-et-Marne, à une cinquantaine de kilomètres de Paris. J’ai eu une enfance paisible, j’adorais le dessin, les arts manuels, même si je n’ai jamais eu un talent particulier. J’ai fait de la poterie, de la danse. J’étais très créative, avec beaucoup d’énergie et d’émotions à canaliser, ce qui a pu me faire rencontrer quelques difficultés de gestion de mon propre caractère. J’ai toujours eu un look atypique, différent selon les années, mais je n’ai jamais ressemblé aux autres, et j’en ai fait ma force avec le temps. J’ai toujours été en quête de défis, alors m’affirmer telle que je suis a été l’un des premiers que j’ai réussi à relever.

    2/ Pourquoi as-tu choisi d'intégrer l'IESA multimédia ?

    J’ai découvert le secteur du digital avec ma famille. Un oncle et une cousine travaillent dans le milieu. Ce sont eux, qui m’ont toujours fait rêver avec la polyvalence de leur métier et/ou études.

    La créativité étant le maître-mot, je me suis dit que c’était indéniablement fait pour moi. J’ai décidé d’intégrer l’IESA multimédia après un Bac S. Je fais partie de la fameuse et dernière année de vie du système APB, qui m’a laissé en plan, sans école, et avec mon Bac en poche. C’est pourquoi, après cet échec aux sélections des écoles, j’ai cherché une formation web m’ouvrant le maximum de portes dans le digital pour que je puisse sélectionner ma voie. Je savais que j’étais attirée par le digital, mais je ne savais pas encore pour quel domaine j’étais forgée.

    3/ Quel est pour toi l'ADN de l'IESA multimédia ?

    Pour moi, il y a plusieurs choses qui constituent l’ADN de cette école :

    • Le côté cocooning, cosy : on s’y sent bien. L’environnement est vraiment sympa, c’est une école à taille humaine alors on a l’occasion de régulièrement croiser les mêmes personnes, d’années ou de classes différentes.
    • La polyvalence, évidemment. On est formé à beaucoup de domaine qui sont l’avenir du digital. Le Web, la PAO et la Vidéo sont des domaines qui sont complémentaires et je trouve que cette polyvalence permet de mieux comprendre les différents métiers.
    • Les soutenances. L'oral. Oui, c’est assez étrange de dire que c’est un point presque vital de l’école, pour moi. Je suis très timide, je me laisse subjuguer par le stress, mais avec les soutenances régulières et devant un public plus ou moins nombreux, j’ai pris confiance en moi, et je me sens bien plus à l’aise et sûre de moi à l’oral ou même en général. Cela m’a appris à argumenter mon point de vue et à le défendre, c’est pourquoi pense que ça fait partie intégrante de l’ADN de l’IESA multimédia.

    4/ Ton univers en quelques mots

    J’aime l’originalité, c'est peut-être bateau mais au quotidien j’essaye d’être originale. Je veux essayer de faire des créations innovantes, dans l’ère du temps. Je suis énormément attirée par l’illustration. Par exemple, en flat design, j’essaye de rajouter une part d’originalité que ma personnalité décalée peut offrir.

    5/ Comment se passe ton stage de fin de première année ?

    Je suis ravie. Je suis actuellement graphiste dans une entreprise qui a participé à un JobDating organisé de l’école et qui s’est avéré efficace pour moi. J’ai patienté pendant un mois avant de me faire recontacter et ce qui m'a plu c'est que je les avais marqué. Ils m'avaient en tête et moi aussi. Je vis du coup ce stage comme un réel épanouissement personnel, j’avais terriblement peur de ne pas me plaire dans le monde de l’entreprise, mais finalement, j’adore. Je m’entends super bien avec les collaborateurs, je me sens libre de pouvoir être moi-même, d’un point de vue personnalité ou créativité, et c’est réellement plaisant. Mon tuteur est à l'école de mes propositions et je sens que je peux évoluer avec eux.

    6/ Comment envisages-tu l'alternance qui débute en deuxième année ?

    Je l’envisage sereinement, puisque je reste au sein de l’entreprise qui m’a accueillie en stage. J’y ai trouvé mes marques, je ne suis absolument pas anxieuse et j’ai même hâte de relever le défi de gérer l’entreprise et la formation en même temps. C’et un nouveau défi qui m’attend.

    7/ Quel est ton rapport au temps et où t'imagines-tu dans quelques années ?

    Mon rapport au temps ? Je le trouve dingue. J’ai l’impression d’avoir pris un coup de vieux alors que je n’ai que 18 ans. Mais l’écart de maturité et de situation entre il y a un an, où je passais mon bac, et maintenant, est incroyable.

    J’ai trouvé ma voie, et pour ça, je ne remercierais jamais assez les personnes qui m’ont soutenu et qui m’ont aidé à avoir de somptueuses opportunités. Et j’espère qu’avec le temps et les années passant, ces opportunités seront toujours aussi alléchantes. Je m’imagine évoluer en agence, ou en free-lance. Je n’ai pas pour projet de fonder mon entreprise, mais je voudrais varier mes expériences, c’est pourquoi une agence ou du Free-lance serait parfait pour moi.

    8/ Un conseil à donner aux futurs bacheliers

    Ne laissez pas la difficulté vous faire peur et fuir. Si vous avez un projet, donnez-vous les moyens et le temps de le réaliser. D’autant plus avec la difficulté que vous pouvez rencontrer avec Parcoursup. Quand vous aurez atteint votre objectif, vous ne pourrez être que fier de vous  du chemin parcouru. Puis, qui sait ? Tu auras peut-être la chance de croiser le chemin de personnes qui t’aideront à grandir et mûrir, ou tu auras peut-être une opportunité que tu n’aurais jamais eu en passant par la facilité ! En tout cas, soyez courageux et fier de votre évolution.

    9/ Ton crédo dans la vie

    "La créativité est contagieuse, faîtes-la tourner." Je ne me souviens plus où j'ai lu cette phrase, mais je la trouve magique. En fait, parlez de nos idées à quelqu'un peut donner à cette personne de nouvelles idées, et ensemble, on peut créer quelque chose d'innovant. Et c'est ce que j'aime tout particulièrement.

    Voir tous les témoignages