Identité graphique Bachelor Webdesign

Création Top Image

Pour enrichir sa culture graphique, rien de mieux que de réviser les designers graphiques célèbres. Bien maîtriser la typographie est cruciale car elle accompagne souvent l'image et permet de transmettre le bon message.

Le module culture graphique en 3ème année a permis aux étudiants de la spécialité designer graphique de connaitre les pionniers du design moderne et que tout designer graphique se doit de connaitre. Milton Glaser, Chip Kidd, Jessica Walsh, Philippe Apeloig, Massimo Vignelli, Saul Bass, Max Meidinger sont autant de noms que Jonathan Munn, directeur artistique et intervenant à l'école a pu transmettre aux étudiants. Ce sont les designers qui ont changé la façon dont le design graphique est vu dans le monde contemporain ; les anticonformistes ; les penseurs ; ceux qui ont fait la différence.

Mélissa Gilly, étudiante B3 design graphique, a choisi de "combiner 2 univers graphiques différents sur 1 seul visuel : le mien et celui d'un artiste infographiste. Il ne suffit pas de regarder des réalisations de l'artiste pour effectuer la création, il faut avant tout, apprendre à le connaitre : d'où il vient, ce qu'il a fait, ces expositions, ces inspirations… pour ensuite concevoir le visuel. S'inspirer en combinant ton univers graphique.Le cours d'octobre avec Jonathan m'a permis d'aller plus loin dans ma réflexion et dans mes recherches graphiques. Ne pas se limiter aux éléments graphiques actuels, les idées peuvent nous venir des éléments graphiques passées. Aujourd'hui on ne nous demande plus de faire un simple visuel avec une image et un texte, on nous demande de réfléchir, de créer, d'imaginer de nouveau procéder, de nouvelle méthode."

Les étudiants ont réalisé chacun untop image au couleur d'un designer graphique célèbre mettant en scène sa typographie.

Cet enseignement a pour objectif de les amener à optimiser la lisibilité et l'apparence de leurs créations ou des sites web.

 

 

 

Top image réalisé par Elodie Darde 

Top image réalisé par Mélissa Gilly